Dans la catégorie "pedagogie" :

Les fondamentaux techniques partie 28 : le service lifté




Le service lifté (ou kické comme on l'appelle couramment également) fait aujourd'hui partie intégrante de la panoplie de coups des joueurs de tennis de bon niveau, particulièrement en seconde balle. Utiliser cet effet présente quatre intérêts majeurs :

 - obtenir de la sécurité par rapport au filet grâce à la trajectoire arrondie

 - faire retomber plus facilement la balle dans le carré du fait de l'effet Magnus

 - rendre la lecture de la trajectoire difficile par l'adversaire par le changement de trajectoire au rebond

 - repousser le relanceur et le forcer à jouer une balle au niveau ou au dessus de l'épaule

Toutefois, comparé au service à plat et au service slicé dont l'apprentissage est relativement aisé, maîtriser le service lifté demande à la fois une bonne coordination, mais également une gestuelle plus rotationnelle.

Je vous propose dans cet article de détailler les différents points clés du service kické en prenant pour exemple un des joueurs les plus efficaces dans ce domaine : Roger Federer.

Lire cet article

Le statut de l'erreur dans la formation du joueur de tennis


@francetvinfo.fr


L'idée du thème de cet article a germé suite au visionnage d'une vidéo de l'intervention de Jean-Luc Cotard alors chargé du pôle France de Boulouris, lors d'un colloque des enseignants professionnels organisé par la DTN et en particulier du passage suivant :



Cette intervention pouvant paraître anodine et censée faire l'éloge d'une certaine forme d'exigence de l'entraîneur envers ses joueurs, mais également de l'exigence que le joueur doit avoir envers lui même, démontre plutôt un profond soucis concernant la place de l'erreur (qualifiée de "faute" dans le langage tennistique courant ou encore d"échec" dans la vidéo) dans la formation du joueur de tennis. Le couperet d'ailleurs emprunté à Henri Cochet : "Tu manques parce que tu ne veux pas réussir" tombe d'ailleurs comme une sentence irrévocable que l'on retrouve dans la bouche de nombreux joueurs ou enseignants à travers des expressions courantes sur les terrains de tennis :  "tu n'as pas le droit de faire la faute", "met la balle dans le terrain", 'ne prend pas trop de risque"...

Lire cet article

Les fondamentaux techniques partie 27 : l'utilisation de la main libre


@ baseline.com


Dans l'apprentissage du tennis, le rôle de la main qui tient la raquette est primordial et une très grande majorité du travail est axé sur son action. Pourtant, la main non dominante, appelée plus communément main libre, tient un rôle plus qu'important dans la qualité technique des coup proposés. Si son utilisation est évidente lors de la frappe en revers à deux mains ou lors du lancer de balle au service, il ne faut pas négliger son action dans l'ensemble des autres coups car ce travail de l'ombre est nécessaire sur le plan de l'efficacité biomécanique.

Ainsi, nous pouvons répertorier les différentes actions :

 - soutien de la raquette en position d'attention

 - changement de prise

 - guidage de la tête de raquette lors de la préparation

 - aide à la rotation des épaules et donc à la différentiation haut/bas du corps

 - aide au déclenchement de la frappe

 - maintien de la ligne des épaules

 - récupération de la raquette après l'accompagnement

Toutefois, afin de faciliter la visualisation ainsi que le transfert vers votre propre jeu, j'ai préféré dans cette article vous proposer une analyse coup par coup de l'utilisation de la main et du bras libre.

Lire cet article

Tactiques : les options de Federer au service dans la diagonale des avantages



Pour continuer l'analyse des options tactiques de Federer au service débutée dans l'article précédant (voir ici), nous allons dans cet article nous focaliser sur les options utilisées par le joueur suisse dans la diagonale des avantage.

D'un point de vue général, cette diagonale est primordiale car c'est statistiquement celle où vont être jouées le plus de balles de jeu (40/0 - 40/30 et Avantage) ou de balles de break (0/40 - 30/40 - Avantage). Ainsi, il n'est pas étonnant de trouver chez Federer un panel de solutions tactiques utilisables (et ô combien efficaces) en fonction des circonstances.

Lire cet article