Quelles nouvelles activités developper au sein du club ?

Mardi 2 Janvier 2018
1 commentaire


@ www.essexstudent.com

Depuis quelques années maintenant, nous assistons à une baisse des effectifs au sein des clubs de tennis entraînant une perte importante de licenciés au sein de la Fédération Française de Tennis. Ainsi, la saison passée a vu le plus faible nombre de licenciés depuis plus de 20 ans avec
1 018 721, en rappelant que certaines de ces licences sont des licences découvertes et périscolaires à 3 euros valables pour un temps limité...

La situation est donc inquiétante, mais pas moins quelque part que les réponses apportées ces dernières années par la fédération afin de relancer la pratique au sein des clubs tournant autour de 3 grands projets fédéraux : la mise en place de la Galaxie tennis pour les enfants, et le développement du Beach tennis et du Padel plutôt axé sur les adultes et les adolescents. Ces actions voulues ambitieuses par la FFT montrent également les limites actuelles concernant la reflexions autour du développement du tennis en France et en particulier l'abandon observable du développement des pratiques autours du tennis loisirs (adultes et enfants) alors que cette population représente une grande majorité des adhérents au sein des clubs (385000 compétiteurs recencés seulement).

A travers cet article, nous allons tenter dans un premier temps de proposer une analyse des actions menées ces dernières années et proposer dans un deuxième temps d'autres pistes possibles en nous appuyant sur des exemples pris dans d'autres pays ayant pour certains largement travaillé sur cette question. Nous mettrons de coté la Galaxie Tennis pour les enfants afin de proposer dans un prochain article un bilan propre à cette réforme.

 

I. Bilan des actions fédérales

 1/ Le Beach tennis

Ce sport se joue en double sur un terrain de beach volley, avec un matériel adapté (raquette spécifiques et balles souples). Les règles utilisées sont les suivantes (source wikipédia) :

- Nombre de jeux : Une partie se joue en un set de 6, 7 ou 9 jeux

- Points dans le jeu : les points se comptent comme au tennis (0/15/30/40). Il n'y a pas d'avantage après 40/40, il y a jeu.

- Service : le serveur est sélectionné par tirage au sort. Le service se fait derrière la ligne de fond de court, vers n’importe quelle partie du terrain adverse. Il n'y a pas de let. Il n'y pas de deuxième balle au service.

- Fautes :
- Lorsque la balle retombe dans son propre camp ou à l’extérieur du terrain (lignes exclues). Si un joueur retourne une balle « faute », on dira alors qu’il accepte que le jeu continue et la faute est annulée.

- Lorsque la balle passe en dessous du filet.

  



Bilan :

Depuis 2008, la FFT tente de promouvoir cette activité en organisant des championnats de France faisant suite à des phases qualificatives dans chaque comité départemental. Toutefois, le succès est très modeste et la retombée au sein des club assez faible puisque l'organisation du Beach tennis demande la mise en place d'un terrain de beach volley forcément assez éphémère et onéreux lorsque l'on ne situe pas à proximité d'une plage. Au final, difficile pour beaucoup de club de voir cette activité autrement qu'une animation ponctuelle, et encore lorsque les conditions le permettent...

 

 2/ Le Padel

On va pas se le cacher, le Padel est le phénomène du moment au sein de la fédération qui mise énormément sur le développement de cette activité afin de redynamiser les clubs et développer la pratique en s'appuyant sur l'exemple de l'Espagne dans le domaine avec ses 3 millions de joueurs.

Le padel est un sport de raquette se jouant sur un court de 20m sur 10m, encadré de murs et de grillages. Le calcul du score est le même qu'au tennis et les balles utilisées ont une pression légèrement inférieure. Il est joué uniquement en double et le service doit s'effectuer en dessous du niveau de la hanche. Sa plus grande différence avec le tennis, cependant, est que les balles peuvent être jouées après rebonds sur les murs ou le grillage.

Un filet et deux carrés de service constituent le champ (pas de lignes de couloir, pas de lignes de fond de court). Un mur de fond de 3 mètres de hauteur ferme le court sur toute la largeur, il est surmonté d'un grillage d'un mètre et prolongé par angle droit de chaque côté de la longueur du court par un mur de 2 mètres.

Les deux murs de retour de 2 mètres sont liés à leurs équivalents de l'autre côté du terrain par un grillage de 12 mètres de long. Les murs peuvent être transparents (verre trempé).

Comme pour le beach tennis, les raquettes et les balles sont spécifiques :



                  


 

Bilan :

Le Padel est en plein essor et la FFT met beaucoup de moyens dans ce processus de développement : communication, formations, mise en place de championnat départementaux et de France, aide financière à la construction de terrains, etc...

Toutefois, on peut s'interroger sur la pertinence de ce choix pour plusieurs raisons :

 - la première est que le coût de construction des terrains aujourd'hui dans les clubs se fait au détriment de la construction et la rénovation des terrains de tennis. Le tarif d'un terrain extérieur neuf de Padel est situé entre 18000 et 50000 euros selon le constructeur. La baisse des subventions de l'état envers les collectivités locales va encore accentuer ce phénomène en imposant des choix budgétaires et en limitant les possibilités de renouvellement des terrains.

 - les joueurs se mettant progressivement au Padel ne sont pas, comme en Espagne, des joueurs spécifiques à cette activité. Ainsi, ce sont pour une grande majorité des joueurs de tennis essayant une nouvelle activité afin de découvrir d'autres sensations ou de lutter contre leur baisse au classement. Pour l'instant, le Padel n'attire pas de nouveaux pratiquants ou très peu, mais les puise dans la masse des joueurs de tennis actuellement licenciés. Le bénéfice en terme de nombre de licences pour la FFT est de ce fait négligeable.

 - enfin, le fait de devoir réunir 4 joueurs pour pouvoir pratiquer peut également être compliqué à l'heure où il devient de plus en plus difficile dans certaines régions de trouver du temps pour la activités loisirs le soir du fait de l'allongement des temps de transport.

D'un point de vue plus général, nous pouvons nous interroger sur l'avenir à long terme du Padel au sein de la FFT. Que va t-il se passer lorsque l'activité sera installée, les filières de formation mise en place et le nombre de pratiquants important ? Il y a fort à parier que l'activité Padel recherchera son autonomie et ira vers la création d'une fédération française autonome avec un retour à la case départ pour la FFT qui aura en plus mis des moyens importants à la fois humains et financiers dans l’essor de cette pratique au détriment parfois du tennis.

II. Quelques propositions d'activités à développer

Ce qui est assez surprenant dans ce choix de la FFT, c'est de tenter de développer le nombre de licenciés à travers des sports dont les structures qui n'existent pas aujourd'hui au sein des clubs et qu'il faut créer de toute pièce alors que des exemples issus d'autres pays et présentés régulièrement lors des congrès de la Fédération Internationnale prennent le parti d'utiliser au contraire les structures existantes afin de développer de nouvelles activités. Il faut noter même que la fédération a refusé certains projets comme le Fitennis (que je fais le choix de ne pas présenter dans cet article du fait d'une licence commerciale, même si cette forme de pratique est très intéressante) ou encore le Soft Tennis.

1/ La cardio tennis

Le cardio tennis est une activé mélangeant Fitness et tennis et a été développé par les fédérations Américaines, Australienne et aujourd'hui Anglaise. Les Etats Unis comptent aujourd'hui plus de 500 000 pratiquants spécifiques à cette activité et l'essort pour cet style de pratique ne fait que grandir au fil des années.

Les séances s'apparentent à de la préparation physique intégrée spécifique tennis et mêlent ateliers physiques et frappes de balle. L'intensité des exercices peut facilement être adapté au public et l'utilisation des balles souples ou intermédiaires facilitent les frappes de balles et peut constituer en même temps une première initiation à l'activité tennis pour un débutant. Cette activité répond en tout point au développement des activités autours de la santé promues par le minitère de la santé.

Généralement, les clubs de tennis disposent déjà de tout ou partie du matériel nécessaire à la mise en place de l'activité. De plus, il n'est pas nécessaire de mettre en place une formation spécifique car tout enseignant professionnel dispose normalement des compétences nécessaire à sa mise en place. Enfin, les passerelles entre le cardio-tennis et le tennis sont directes et des adhérents peuvent venir au tennis après avoir commencé au cardio-tennis.



    

Le contenu des séances est souple mais il est possible de proposer une trame :

L’échauffement

Quelques exercices dynamiques pour augmenter votre température corporelle et vous préparer à l’effort. Le travail est axé sur la mise en route du système aérobie par un travail en continu assez long à intensité modérée

Travail intermittent haut et bas du corps
Les ateliers sont réalisés en alternance avec des ateliers de frappe de balles. Il est possible d'effectuer un travail spécifique durant la séquence ou de proposer un travail mixe couvrant plusieurs qualité physiques en même temps.

Travail intermittent abdominaux et dorsaux
Toujours en alternance ateliers et frappe de balle, le travail est spécifiquement axé autour de la ceinture musculaire entourant la colonne vertébrale.


Partie tennis
Les coups sont mis en applications sous forme ludique d'opposition en conservant l'aspect physique.

Fin de séance
Une séquence basée sur la récupération et les étirements. 

 

2/ Le touch tennis

Le Touch tennis est la pratique codifiée du jeu sur terrain de mini tennis. Elle se joue sur un terrain de 12x5m avec des raquettes taille 21 et des balles en mousse.

C'est un nouveau sport très facile d'accès et permettant à des joueurs de tous niveaux de prendre plaisir. Les matchs se jouent en 2 sets gagnants de 4 jeux, point décisif à 40/A. Un tie-break se joue à 4/4 en 5 points avec point décisif à 4/4.

Le serveur ne possède qu'une seule balle de service.

   


Beaucoup de clubs utilisent cette activité dans le cadre d'animation pour les enfants, ados ou adultes et les adhérents prennent le plus souvent beaucoup de plaisir à pratiquer sous cette forme qui propose à la fois un aspect ludique, mais également une intensité difficile à atteindre au tennis. Enfin, le matériel utilisé, peu onéreux et facilement trouvable en grande surface de sport rend la pratique sans risque pour la articulation du haut du corps et facile d'accès.
 

3/ Le Soft tennis

Le Soft tennis connais un grand succès en Asie et en particulier au Japon et en Corée qui possèdent plus de licenciés dans cette activité qu'en tennis Traditionnel (500 000 contre 250 000 environs). Le terrain de jeu est identique mais la particularité de ce sport est lié à la raquette utilisée et surtout à la balle qui est en caoutchouc souple.


 

La partie de simple se joue en un seul set (premier arrivé à 4 jeux) et un joueur remporte son jeu lorsqu'il arrive à 4 points. A 3/3, on joue avec 2 points d'écarts. En double, on joue le match au meilleur des 9 jeux (premier arrivé à 5 jeux)

Le toucher très doux de la balle fait du soft tennis une activité très peu traumatique, et surtout la lenteur de la balle et le rebond plus facile à aborder en fait un sport très facile d'accès, en particulier pour les débutants. Pour les joueurs plus aguerrits, la lenteur de la balle permet une forte dépense énergétique du fait de l'intensité et de la longueur des échanges

La difficulté actuelle au développement est le fait de trouver le matériel en Europe du fait de la faible existence de ce sport. Toutefois, certains grands fabricants de raquettes de Soft tennis sont également fabricants de raquettes de tennis comme Yonex ou Dunlop ce qui pourrait rapidement débloquer la situation en cas de besoin et de demande.

Le fait que ce sport se joue exactement sur le même terrain que le tennis traditionnel favoriserait un développement sur les structures sportives existantes sans entrer en concurence. Le Soft tennis pourrait devenir rapidement une activité à part entière à la fois ludique et compétitive, et les balles gonflables pourraient facilement intégrer la panoplie de matériel pédagogique en complément des balles existantes.
 

4/ Le tennis évolutif

 

Le paradoxe du tennis actuel c'est cette difficulté à mettre en place ce très bel outil qu'est le tennis évolutif, c'est à dire l'adaptation du terrain, du matériel et des balles au niveau de pratique des adhérents. Pourtant, cet outil est utilisé quotidiennement au sein des écoles de tennis pour les enfants mais il semble assez difficile à mettre en place ou du moins à maintenir sur la durée pour les adultes. En effet, utiliser le tennis évolutifs ne correspond pas forcément aux représentations du tennis que se font les adultes ou plus grave met à mal leur estime de soi s'ils ne peuvent pas jouer tout de suite en balles dures sur grand terrain.


@www.e-go.ch : programme Play and Stay mis en place par la fédération Internationale de tennis pour les enfants et les adultes

Cette situation montre le paradoxe actuel au niveau du tennis en France : nous possédons les moyens pédagogiques de faire prendre du plaisir aux joueurs, même débutants mais il y a une telle force des représentations sur le fait que le tennis doit se jouer sur grand terrain, avec des balles dures et avec un format de jeu "classique" qu'au final il est très difficile de convaincre les adhérents de l'intéterêt du tennis évolutif. Pourtant, chaque club possède déjà tout le matériel nécessaire puisque les balles sont les mêmes que celles utilisées au sein des écoles de tennis et le lien parents/enfants serait renforcé en jouant sur des terrains similaires.

C'est là que la fédération aurait un rôle fort à jouer dans la communication nationale. En effet, si les spots télévisés mettaient l'accent sur la richesse du tennis évolutif dans la progression et dans le plaisir de jeu, cela contribuerait peut être à faire changer les mentalités et relancer de ce fait le tennis adulte non compétitif qui est en perte de vitesse car au final peu ciblé par les actions fédérales alors que cela représente plus de 70% des licenciés... C'est le but de l'action Play and Stay mis en place par la Fédération Internationale de Tennis (ITF) et relayée dans de nombreux pays mais étonnamment très peu en France pour les adultes hormis le travail de recherche effectué par Olivier Letord, enseignant de tennis et BE3, célèbre pour le concept Tennis Coolers. (voir également l'interview donnée pour le blog Tennis Concept de Vincent Bonin).

 

III. Conclusion


Vous l'aurez sûrement compris à la lecture de l'article, je suis assez réservé quant aux choix de la Fédération Française de Tennis de développer des activités comme le Beach tennis ou le Padel en son sein, non pas parce que ces activités manquent d’intérêt mais simplement parce qu'il me semble que le tennis en lui peut être suffisamment ludique pour que des joueurs débutants prennent du plaisirs dès leur premier cours. De plus, il y a un risque réel de fragiliser le tennis à la fois en terme de structure puisqu'un choix devrait être fait entre rénover les terrains existants et développer des nouvelles structures pour le Padel. Additionné à la baisse des subventions constatée dans une grande majorité des clubs (et liée à la baisse des contributions de l’État aux collectivités locales) le problème est sérieux et les risques grands de voir s'effondrer la pratique du tennis "traditionnel".

Ainsi, il serait plus judicieux de miser sur des activités partageant les même structures afin de permettre un développement harmonieux et permettre plus facilement des allers/retour entre les différentes activités, sans les mettre en
concurrence. Ainsi, le tennis évolutif, le cardio tennis et le touch tennis peuvent prendre facilement leur place au sein des clubs, attirer une nouvelle population de pratiquants plus centrés sur le plaisir de jouer et la santé. Le Soft tennis demanderait quant à lui un investissement un peu plus important en terme de matériel mais en conservant le terrain de tennis traditionnel.

Seulement, pour permettre ce développement il faudrait changer la représentation que les gens se font des clubs de tennis et du tennis plus généralement. Sortir du schéma classique de jeu et de pratique demande du temps et de gros efforts de communication et c'est là que la Fédération à un rôle important à jouer. Lorsque l'on voit la qualité de programmes comme "Le Cheval c'est trop génial" financé par la Fédération Française d’Équitation et présentant les activités équestres sous forme ludiques et pédagogiques, il n'y a pas de raison que le tennis ne puisse produire une communication de qualité...

Le tennis a encore de beaux jours devant lui à condition que l'on croit encore à la possibilité de son développement.


 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
  • C.Thomas dit :
    15/6/2018 à 9h 43min

    Très intéressant et alarmant. Il est vrai que j'ai moi même la sensation d'avoir été quelque peu mis de côté par les clubs en grandissant. J'ai débuté le tennis à 14 ans et ai été très bien entouré, c'était ludique, il y avait toujours des stages variés, des activités et sorties pour nous. Passé la vingtaine, on tombe dans le senior, et à part les Open et les stages vraiment efficients qu'il faut parfois gratter sur internet, pas grand chose... Quand on est passionné, comme moi à 26 ans, on reste parfois sur sa faim.